vendredi 14 février 2014

Brioche légère au "levain maison"




J’ai accidentellement fait du levain maison alors que je tentais de faire des petits pains à la semoule cuits à la vapeur appelés ABLOS. 

Ces petits pains sont originaires du Benin et du Togo, ils peuvent être faits à la farine de riz ou à la semoule fine comme ceux que j’ai tenté ou même aux deux. J’en raffole tellement que j’ai vraiment envie de réussir à les faire moi-même. 
Jusqu’à présent toutes mes tentatives pour parvenir à avoir des petits pains vapeur moelleux ont échoué.
Je ne désespère pas de réussir à faire des « ablos » dignes de ce nom. 
J’ai hâte de faire un post dessus car ils sont si bons et sont une alternative au riz ou aux pâtes. Au Bénin, ils sont servis avec un plat de viande ou de poisson braisé. 

J’ai donc réalisé que les ablos ce ne serait pas pour maintenant, la pâte a bien levée jusque là c’était normal tout allait bien.
C’est après cuisson de la pâte que je me suis aperçue que j’avais encore échoué. J’ai choisi dans un premier temps de jeter la pâte que je trouvais inexploitable (j’ai horreur du gaspillage) et puis je me suis ravisée  en me disant qu’elle ferait un bon levain maison. Je l’ai donc laissé fermenter au réfrigérateur… L’histoire s’arrête t’elle ici ?

Chacun d’entre nous a sa madeleine de Proust, un plat, une saveur, une odeur qui évoque un souvenir récent ou un souvenir d’enfance et qui nous marque à vie. 

Ma madeleine de Proust ce sont les petits pains que vendaient mes grands-parents en Haïti.
On peut les décrire comme des « dinners rolls «  américains.
Dans mes souvenirs ce sont des petits pains cubiques, cuits les uns collés aux autres, moelleux et tendres et si fondants en bouche. 
Leur saveur et leur goût sont incomparables, peut-être dus à la farine utilisée ou à la cuisson au feu de bois ? Je ne me souviens pas avoir mangé meilleur pain. 

Mes grands-parents tenaient une épicerie à Port-de Paix, en Haïti (c’étaient dans les années 80). Ils vendaient aussi du pain.
La pâte à pain étaient préparée à la maison et cuite dans un grand four en brique chauffé au charbon de bois.
Le pain était ensuite vendu dans l’épicerie attenante à la maison. Rien que l’odeur du pain cuit qui se dégageait du four vous mettait l’eau à la bouche. 

Hélas personne dans la famille n’a gardé la recette de ces pains.
Sans doute un jour en me promenant dans les ruelles de Port de Paix, au détour d’un chemin je sentirai l’odeur de ce pain et je m’arrêterai. 
Ou dois-je me résoudre définitivement à l’oublier ? 

Pour en revenir à ce levain, j’ai ensuite eu l’idée de l’utiliser pour la préparation de petits pains qui ressemblent en apparence à ceux de mes grands-parents sans en être.
Quoi qu’il en soit, après cuisson, j’ai eu la surprise d’avoir des petits pains moelleux et « goûtus ».

Ces petits pains peuvent être dégustés tant au petit déjeuner que faire office de sandwichs, garnis de fromage et de jambon.


Voici donc la recette des petits pains au "levain maison" comme ceux des grands-parents mais pas tout à fait…

Ingrédients:

Pour le levain:

  • 100 gr de semoule fine
  • 1 cuil à soupe de sucre
  • 100 ml d'eau
  • 1 cuil à café de levure active de boulanger
Pour la pâte:

  • 315 gr de farine de blé
  • 50 gr de farine pour fleurer la pâte
  • 2 oeufs
  • 125 ml de lait tiède
  • 125 ml du levain maison
  • 1 cuil à café de levure à gateaux
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuil à soupe de sucre
  • 35 gr de beurre fondu



Préparation

Une heure avant de préparer la pâte, mettez les ingrédients liquides à température ambiante: œuf, levain et le lait.

Dissoudre la levure et le sucre dans une cuil à soupe de lait (prélever dans le lait prévu pour la recette) placez dans un endroit chaud pendant 10 min.

Mélanger le levain, le lait et le beurre fondu dans un saladier  (le lait et le beurre doivent être tièdes et non pas chaud) et mettre de côté.

Dans un grand bol, mettez la farine, faites un puits et ajouter la levure dissoute, mélangez Progressivement, versez les ingrédients liquides, commencez à pétrir et ajouter le sel.

Pétrissez la pâte environ 10 à 15 minutes (Au robot c'est l'idéal). Vous aurez une pâte un peu collante. C’est normal, pas d’inquiétude.

Couvrez la pâte et conserver la dans un endroit chaud et sec jusqu'à ce qu’elle double de volume, environ une heure. 

Passé ce temps, récupérer la pâte, dégazer et  pétrir environ 5 min avec les 50 gr de farine.

La pâte est maintenant souple et lisse. Formez des petits patons de la taille d’une balle de ping pong.

Placer les boules de pâte dans un moule préalablement recouvert de papier sulfurisé.
Couvrez avec un torchon propre et laissez lever à nouveau pendant 30 min.15 min avant la cuisson, faire chauffer le four à th 6°.

Battre légèrement un jaune d'œuf, y ajouter une cuillère à soupe de lait.
Badigeonner les petits pains.

Cuire au four pendant 30 minutes. 
Vous aurez des petits pains tendres et moelleux. Laissez les pains refroidir sur une grille.

A déguster avec du beurre, de la confiture, du miel, bref ce que l’on veut.

Et vous? quelle est votre "madeleine de Proust"? Quel plat vous ramène en enfance ou vous a laissé un souvenir inoubliable?

A bientôt pour un nouveau voyage culinaire !











6 commentaires:

  1. Comme quoi rien ne se perd tout se transforme ;) jolie brioche

    RépondreSupprimer
  2. Merci de ta visite Sophie! C'était une belle expérience cette brioche.
    Je la referai sûrement. Mais j'ai tellement de recettes à tester lol!
    Belle soirée
    Chantal

    RépondreSupprimer
  3. Très belle brioche :)
    Je testerais bien le levain maison :).
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, la mie de cette brioche est filante et on ne sent pas le levain.
      Belle soirée,
      Chantal

      Supprimer
  4. elle me plait bien cette brioche,humm
    meilleurs voeux pour 2015,bizzzzzzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes vœux Mamimijane!
      Bisous
      Chantal

      Supprimer